Pson-zubaboy-afm-talent

[AFM TALENT ] : PSON, L’AFROBEAT FROM CONGO

0 Partages

Nous sommes mardi ! Et comme chaque semaine, nos talents sont à l’honneur. Direction la République Démocratique du Congo à la découverte d’un diamant brut : Pson Zubaboy. Et son style ne laisse pas indifférent.

Belle allure, charismatique et fashion, lui c’est Pathy Fils alias Pson Zubaboy. Un nom de scène pour le moins évocateur puisque ce dernier fait référence au soleil, à la lumière. « Je me suis attribué le caractère du soleil pour toujours marcher dans la lumière et aussi l’apporter là où elle est absente. » nous explique Pson. A 26 ans , il compte bien imposer sa vibe dans la musique congolaise urbaine. C’est à l’age de 8 ans qu’il est initié à la musique. Les artistes qui l’inspirent ? Ils sont multiples de Lokua Kanza à Papa Wemba en passant par Craig David, ces derniers ont fortement contribué à la diversité de son style musical.

Un mélange coloré

Sa force, il l’a puise dans sa maîtrise du swahili, du lingala mais aussi de l’anglais, ce qui lui permet de créer des morceaux uniques et originaux.

La musique de Pson est davantage orientée vers le genre afrobeat. C’est un mélange de multiples sonorités qui rendent sa musique riche et authentique. Avec la révolution de l’afrobeat, j’ai beaucoup enrichi ma musique avec les sonorités du Nigeria du Ghana et de la Tanzanie sans oublier la musique du Congo qui coule dans mes veines. En fait, mon style c’est de l’Afrobeat. » nous raconte le chanteur. Sa force, il l’a puise dans sa maîtrise du swahili, du lingala mais aussi de l’anglais, ce qui lui permet de créer des morceaux uniques et originaux. Il peut ainsi toucher un public plus vaste.

De nos jours la valeur d’un artiste ne repose pas seulement sur son univers musical mais aussi sur tout ce qui l’entoure.

Pson soigne également son image en proposant d’une part des clips et visuels de qualité et d’autre part un flow irréprochable . « De nos jours la valeur d’un artiste ne repose pas seulement sur son univers musical mais aussi sur tout ce qui l’entoure. Chez nous on aime la sape. » – rires . L’artiste l’a bien compris, au delà de la musique, il faut avoir sa propre identité artistique.

Des morceaux prometteurs

Pson compte déjà plusieurs clips à son actif dont « Kosa » qui a contribué à donner un nouveau tournant à sa carrière.  » Kosa fait partie de mes plus belles chansons. Cette dernière est partie à la conquête du monde et a atteint plus de 5 Millions de vues sur YouTube sans compter le nombre de streaming considérables sur toutes les plateformes » nous précise Pson.

Et puis il y a son dernier titre en date, « Love », un clip efficace et coloré qui montre encore sa polyvalence et sa capacité à varier les langues.

La nouvelle scène urbaine congolaise en marche…

La musique urbaine congolaise a fait un grand progrès avec l’arrivée de jeunes artistes talentueux qui ont envie d’améliorer le business.

Pson fait aujourd’hui de la nouvelle scène urbaine congolaise qui monte en puissance. « La musique urbaine congolaise a fait un grand progrès avec l’arrivée de jeunes artistes talentueux qui ont envie d’améliorer le business. Un gros big up à Innoss’B qui a fait des records considérables, à Gaz Mawete, et tous les jeunes artistes indépendants qui poussent les choses avec une énergie incroyable.  »

Une musique colorée qui mélange à la fois l’anglais, le swahili et le lingala, un style afrobeat et une image soignée sont autant de caractéristiques qui promettent au Zubaboy un avenir brillant sur la scène internationale. Et on termine sur ces mots positifs de l’artiste « Peace and Love ».

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Tweetez
Partagez